1er réseau associatif de financement des créateurs d'entreprise
214 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français
18 164 entreprises et 49 498 emplois créés ou maintenus en 2019
Accueil > L'envie d'entreprendre plus forte que la crise sanitaire, selon une nouvelle enquête de notre réseau

L'envie d'entreprendre plus forte que la crise sanitaire, selon une nouvelle enquête de notre réseau

Notre réseau Initiative France a interrogé 1 565 nouveaux dirigeants d’entreprises Français sur leurs parcours, aspirations, besoins et état d’esprit. Ces entrepreneurs se sont lancés dans la création/reprise d’entreprise en 2020 et 2021, avec le soutien des associations du réseau Initiative France, qui leur a proposé un accompagnement personnalisé et gratuit, et un financement par le prêt d’honneur à taux zéro.

La volonté d'entreprendre plus forte que la crise 

Les entrepreneurs qui se sont lancés pendant la crise sanitaire témoignent d’une forte volonté de réussir et développer rapidement leur activité.

  • 76 % sont des primo-créateurs.
  • 2/3 créent ou reprennent leur entreprise seuls.
  • 30 % sont en reconversion professionnelle. C’est particulièrement le cas des plus de 45 ans, qui sont 37 % à opérer un virage professionnel à 360 degrés.

Les dirigeants de TPE interrogés veulent avant tout se réaliser professionnellement. Leur objectif principal est d’assurer leur propre emploi. Optimistes, 45 % d’entre eux envisagent de créer au moins un emploi (CDI ou CDD) dans les douze mois qui viennnent.

La crise a agi comme un déclic pour de nombreux entrepreneurs. C’est particulièrement le cas des moins de 30 ans, pour qui la décision d’entreprendre a été influencée par la crise dans 30 % des cas.

Les entrepreneurs engagés pour l'environnement et leur territoire

La conscience environnementale des entrepreneurs a fortement augmenté ces deux dernières années. 71 % ont considéré l’impact écologique de leur entreprise au moment de structurer leur projet. En décembre 2020, ils n’étaient que 57 % à l’avoir fait, selon une enquête réalisée par Initiative France auprès de l’ensemble des entrepreneurs,.

Tous les secteurs sont concernés, particulièrement l’agriculture et l’industrie. Le recyclage des déchets, l’utilisation de produits respectueux de l’environnment et le fonctionnement en circuit-court sont en tête des actions mises en place par la nouvelle génération d’entrepreneurs.

La plupart des dirigeants de TPE agissent sur et pour leur territoire. 68 % se développent avec une clientèle locale ou de proximité. Les jeunes de moins de 30 ans se montrent les plus sensibles à leur impact territorial : 46 % d’entre eux considèrent la création d’emplois sur leur territoire comme un élément important de leur vie de chef d’entreprise.

Les nouvelles TPE forcément digitales

78 % des entrepreneurs considèrent la stratégie numérique de leur entreprise comme importante ou très importante. C’est un tournant significatif. L’enquête menée par le réseau Initiative France en décembre 2020 montrait qu’un tiers des entrepreneurs, seulement, avaient pour priorité de développer leur stratégie numérique 2021.

Les femmes, les gérants d’hôtels-cafés-restaurants et les acteurs de l’éducation, santé et action sociale, sont en première ligne sur le sujet du numérique.

Les entrepreneurs accompagnés, confiants mais conscients de leurs limites

Les entrepreneurs soutenus par Initiative France abordent le démarrage de leur entreprise avec confiance. 93 % estiment avoir été « suffisamment préparés » à devenir entrepreneur et 60 % ont une expérience de la vie de chef d’entreprise qui correspond à ce qu’ils avaient imaginé au départ.

Le sentiment d’isolement des entrepreneurs est limité à certaines étapes du parcours entrepreneurial et varie en fonction de l’âge et du genre. Les femmes et les plus de 45 ans expriment plus fortement un sentiment d’isolement à certaines étapes de leur parcours (finaliser le business plan, structurer une idée…)

Seuls 19 % des entrepreneurs interrogés citent la solitude parmi leurs principales difficultés. Les formalités administratives et l’obtention d’un financement restent les obstacles les plus fréquemment mentionnés par les entrepreneurs (respectivement 47 % et 29 %).

 

Renforcer l'accompagnement : la priorité de notre réseau en 2022

Les résultats de cette enquête traduisent une double exigence vis-à-vis du réseau Initiative :

  • Proposer un accompagnement sur-mesure pour coller toujours plus aux besoins des porteurs de projets et susciter l’envie d’entreprendre. C’est dans cet esprit que le réseau a lancé, en 2021, un programme de mise en relation pour les entrepreneuses qui hésitent à se lancer. Avec « Vis ma vie d’entrepreneuse », une porteuse de projet passe une journée avec une cheffe d’entreprise expérimentée pour pallier le manque de réseau professionnel et provoquer le déclic. En 2022, un programme d’accompagnement renforcé pour les jeunes et les personnes éloignées durablement de l’emploi sera accessible gratuitement et permettra à chacune et chacun de bénéficier d’un accompagnement pour formaliser une idée d’entreprise et passer le cap de la création d’entreprise.
  • Être un appui plus fort sur la réorientation de l’économie et, plus particulièrement, sur la transition écologique et la transformation numérique. Un partenariat national avec l’ADEME (Agence de la transition écologique) a permis de former cette année plus de 50 associations aux enjeux et actions de la transition écologique. Sur le numérique, le réseau opère lui-même sa révolution numérique et monte en compétences sur le sujet, avec son partenaire France Digitale.

Nos partenaires

La lettre ? Initiative S'abonner Devenez parrain Comment ?